Poésies

Treize novembre de merde

Maigre contribution à l’élan d’écriture sur les réseaux sociaux, ce poème se veut un exutoire des sentiments de colère et d’incompréhension ressentis ces derniers jours. Il n’apporte pas de réponses à l’ignominie et à la lâcheté des actes terroristes. Ce n’est pas le rôle du poète. I. En ce jour de deuil déjà lendemain du Treize novembre de merde

Pommes

pommes, constellées d’étoiles et piquetées de trous de vers gourmands plaisant aux oiseaux rieurs pommes, veinées d’or, éclatantes écarlates ou vertes brunes ou mates pommes, petites poches imparfaites saturées d’arômes amers sucrées gisant au pied de l’arbre à même la terre sorbet tiédi dans un nid de feuilles mortes suspendues dans l’espace humide balançant aux Pommes